Les Sakalava sont un groupe ethnique ou plutôt culturel de Madagascar occupant la majeure partie de la frange côtière occidentale de l’île, depuis la région de Tuléar au sud jusque dans la région du Sambirano au nord. En fait, les Sakalava ne constituent pas vraiment un peuple homogène mais un ensemble d’ethnies diverses ayant fait partie d’un ancien empire apparu dans la seconde moitié du XVIIe siècle.
La société Sakalava est matriarcale et polygame. Les hommes peuvent avoir plusieurs épouses. Les femmes plusieurs maris. Les enfants étant des dons de Dieu, on peut en avoir beaucoup. En 1700, il y avait 1000 enfants dans la famille royale. Pour savoir qui règnerait, on dut se limiter aux enfants de l’époux principal et de l’épouse principale.
L’identité nationale malgache
La soumission totale au mari fait partie de la culture malgache actuelle. D’après un dicton, « ce sont des meubles fragiles ». Originellement, la société malgache était matriarcale. A Madagascar certaines communautés vivaient traditionnellement sous le régime du matriarcat. Ce sont les femmes qui géraient la maison en totalité.
La femme malgache, du fait de la nature matriarcale de la société malgache originelle, était porteuse, mais aussi gardienne, des valeurs traditionnelles malgaches et c’était à elle seule de transmettre la nationalité par le sang, c’est à dire l’identité malgache, à ses enfants et descendance.
Dans la société Sakalava l’enfant appartient d’abord au clan de la mère, et c’est seulement après un rituel que le père doit accomplir, que l’enfant rejoint le clan du père

close

Envie de poursuivre votre voyage toute l'année?

Recevez deux fois par mois nos bons plans et idées voyages insolites directement dans votre boite mail!

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.