Les Tsingy de l’Ouest

7 jours – 7 nuits

Antananarivo – Antsirabe – Miandrivazo – Descente de la Tsiribihina – Bekopaka – Morondava


devis_png

Jour 1
Antananarivo – Antsirabe

Visite du village d’artisans recycleurs à Ambatolampy. Continuation sur Antsirabe, balade en pousse-pousse à travers la petite bourgade et visite de multiples ateliers. Installation. Hôtel**.
Une tradition venue de la colonisation, le travail de la fonderie est une activité qui a toute son importance dans presque tous les foyers de l’île. Des ménages simples aux maisons modernes, chaque maison est dotée d’au moins une des marmites qui sont fabriquées dans cette localité des hautes terres centrales. Avec la venue du fer industriel, l’aluminium a remplacé ce métal difficile à travailler. Une collecte des vieux aluminiums dans les divers foyers des villes et le tour est joué. Il ne reste plus qu’à le travailler avec les moyens du bord comme on a l’habitude de le dire.

Jour 2
Antsirabe – Miandrivazo – Descente de la Tsiribihina

Départ très tôt pour rejoindre Miandrivazo. Arrêt photo en cours de route. Transfert à l’embarcadère et début de la descente du Fleuve Tsiribihina à bord de chaland aménagé. Découverte de la piscine naturelle et baignade, découverte du folklore local. Nuit en bivouac (Pension Compète).
Cours d’eau sacré des sakalava, le Tsiribihina  est un cours d’eau chargée d’histoire et de culture. Utilisé depuis un certain moment pour le transport, ce fleuve draine les eaux chargées d’alluvions des hautes terres jusqu’à la mer.

Jour 3
Descente de fleuve

Observation animalière et vie quotidienne fluviale. Visite d’un village traditionnel et remise de don à une petite école de brousse. Photo sympa en fin de journée. Premiers baobabs. Camping en bordure du fleuve et folklore (Pension Complète).
Depuis près de quinze ans, les chalands sillonnent les eaux de la tsiribihina pour emmener les voyageurs vers le débarcadère de Tsimafana, pour la reprise des pistes de la Bemaraha. Sur tout le long, on assiste à la passibilité de la nature ainsi qu’à la nonchalance des riverains.

Jour 4
Descente du fleuve – Masiamkampy – Bekopaka

Dernier tronçon en chaland et transbordement à bord de voitures, direction Nord, pour Bekopaka et les fameuses Tsingy de Bemaraha. Arrivée en fin de journée, passage de bac. Installation. Hôtel***.
Les ponts sont inexistants dans cette partie de l’île. Les passages de bac sont alors inévitables pour relier les villages entre eux, entre autres pour Bekopaka où l’on atteint les portes des Tsingy de la Bemaraha.

Jour 5
Bekopaka

Premier jour de découverte des Tsingy. Descente de la Manambolo et visites de ses sites culturels durant la matinée. Visite des petits Tsingy dans l’après-midi. Retour à l’hôtel. Hôtel***.
Domaine des ancêtres Sakalava qui s’y sont refugiés au cours des campagnes d’occupations entrepris par les Merina, la Manambolo est un cours d’eau qui reste encore sacré même jusqu’à nos jours. Ce cours d’eau traverse le parc national de Bemaraha et sillonnent à travers les formations karstiques des Tsingy.

Jour 6
Bekopaka

Deuxième journée de découverte. Visite des plus impressionnants sites des Tsingy. Transfert en voiture et départ de la découverte. Une demi-journée de sensation à travers cette formation unique au monde. Hôtel***.
De toutes les formations karstiques de l’île, celles de la Bemaraha sont sans conteste les plus spectaculaires. Riches en biodiversité et en culture, ce parc est le fleuron des atouts de cette région. La plus grande formation érosive de toute l’île, les tsingy doivent leur nom au fait qu’on doive marcher sur la pointe des pieds pour accéder à un lieu désiré.

Jour 7

Bekopaka – Morondava

Départ en direction du sud. Piste de terre et passage de bac. Passage par les forêts de baobab, les villages traditionnels et en fin de journée, la mythique allée des Baobabs. Continuation pour Morondava et transfert à l’hôtel. Hôtel*