On classe toujours Madagascar comme étant une île, une très grande île. Mais au delà de sa taille, elle renferme une diversité peu commune à des terres semblables en taille.

Je viens d’effectuer un périple avec des collaborateurs américains dans le Nord de Madagascar et lors d’une discussion, ils m’avaient demandé si je devais promouvoir Madagascar, qu’est ce que je dirai. Alors je leur ai simplement répondu que Madagascar est unique de part sa taille, sa diversité naturelle, son taux d’endémisme, la mixité de sa population, sa culture cosmopolite et tant d’autres points plus uniques les uns que les autres.

Madagascar a plus de 5.000 kilomètres de côtes et certaines parties de l’île sont encore vierges de toute implantation humaine, due à l’éloignement ou simplement due à la difficulté d’accès. Elle est la quatrième plus grande île du monde après l’Iceland, Bornéo et la Nouvelle Guinée. Certains diront le contraire mais si vous avez eu l’opportunité de voyager et de découvrir cette terre australe, vous vous êtes aperçu que finalement, Madagascar est très grande, en deux semaines, on n’a visité qu’une petite partie. Beaucoup de personnes se sont amusé à faire le tour de l’île, certes, difficile, mais ils l’ont fait en plus ou moins 1 mois de périple et en voiture s’il vous plaît. Certaines partie de l’île reste encore pas desservie par des routes, donc le tour proprement dite est tout simplement infaisable si on ne se cantonne qu’au déplacement en véhicule motorisé. Sinon, à pied celà se fait. Dernièrement, une petite famille d’origine française a fait l’exploit de faire le tour de l’ île en charette à zébu, ils l’ont fait. celà s’est beaucoup fait entendre sur les réseaux et surtout à la télé dans des documentaires.

Presque tous les paysages sont réunis sur l’île à part les terres enneigées et les grandes hauteurs au dessus de 3.000 mètres. Les plus hautes montagnes de Madagascar frôle les 2.900 mètres, sinon, entre la mer et ces altitudes, vous retrouverez tout. Mangroves, estuaires, salar, plaines alluvionaires, plateaux, steppes, montagnes, lacs, chaînes de montagne de granite, de grès ou de calcaire, forêt sèche, forêt humide; on retrouve pratiquement toutes les scènes photographiques.

Et si on parle de diversité naturelle, alors là, il nous manque du temps et d’encre pour en parler. Madagascar renferme une endémicité(1) de près de 80% pour l’ensemble de l’île. Près de 8 espèces sur 10 n’existe que sur l’île. Que ce soit dans la faune ou dans la flore, ce chiffre est le même.

Au niveau de l’ethnicité ou de la mixité culturelle, c’est assez neuf car Madagascar est une île nouvellement peuplée. Elle a tout juste près de 2.000 ans d’histoire si on se réfère aux dernières recherches scientifiques. Le peuple malgache viendrait de plusieurs horizons: l’Indonésie, L’Afrique, L’Inde, La Chine et même l’ Europe. Madagascar partage une culture assez commune entre ses ethnies mais chaque population reste néanmoins unique de part les pratiques culturelles et surtout le mode de vie.

Madagascar est littéralement un pont entre l’Asie et l’ Afrique car on retrouve beaucoup de similitude entre ces deux terres d’origines et la grande île. Il reste beaucoup à découvrir car l’île ne s’est ouvert au tourisme que très récemment et reste encore une destination de choix pour les amateurs de nature pure et de dépaysement culturel.