Si à Madagascar, actuellement, le pouvoir administratif est détenu par le gouvernement cela n’a pas toujours été le cas comme presque partout dans le monde. En effet, ce pouvoir n’est apparu que depuis peu de temps.

Bien avant l’apparition de cette hiérarchisation administrative de la vie sociale des malagasy, le système du pouvoir était établi suivant l’ordre des aînés et petit à petit ces aînés sont devenus des chefs puis inévitablement, des rois.

Si dans le cadre de la famille, cet ordre est encore implicitement marqué, dans la vie de tous les jours, ces rois d’autrefois n’ont plus guère d’autorité que si le moral ou le traditionnel est sollicité.

Dans le Madagascar d’aujourd’hui, le pouvoir ancestral n’a plus d’autorité que dans le sein du sacré et du traditionnel. On le consulte pour avoir l’aval et l’appui du sacré.